samedi 7 janvier 2012

André Vallini accusé de harcèlement moral

Photo Mediapart

Sous ce gros titre, Mediapart publie vendredi 6 janvier 2012 une enquête sur le conflit opposant le nouveau sénateur de l'Isère (qu'on ne présente plus aux lecteurs du Daubé) à l'une de ses anciennes assistantes, qui l'accuse de « licenciement abusif, discrimination et harcèlement moral».
Les abonnés au journal fondé par Edwy Plenel, pape de l'enquête moustachue, peuvent offrir les articles qui leur ont plu à leurs ami(e)s.
Aussi en cette période de fêtes, c'est tout naturellement que nous avons pensé à te faire profiter de l'article cher(e) lecteur(trice) fidèle.

En prime, le Conseil Général de l' Isère t'offre cette magnifique vue panoramique sur les bureaux de la Présidence, dont le bouillant Vallini André est aussi titulaire (1), dans l' attente d' une éventuelle promotion ministérielle.

Oui, nous restons confiants dans l'avenir de nos multiples Présidents. Et singulièrement dans celui du Président Vallini. Ce ne sont pas les viles manigances d'une minuscule employée de bureau bassement manipulée par la droite qui briseront l'élan magnifique de l'aigle de Tullins vers les sommets du pouvoir.

Aux élus comme lui, ainsi qu'à d'autres du même acabit dont Mediapart tiens la liste à jour nous souhaitons une année pleine de réélections, de promotions et de chouettes postes ministériels.

La décision des prud'hommes de Grenoble est attendue mi-février.

(1) Mr Vallini, avocat, est sénateur de l'Isère et Président du Conseil général depuis 2001. Fait exceptionnel, il a été réélu Président en mars 2011 à la quasi unanimité de cette assemblée.
André Vallini accusé de harcèlement moral

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires modérés selon les obligations légales en vigueur