jeudi 9 février 2012

Sarkozy et Hollande au dîner du CRIF le 8 février.


Souriez,vous êtes clônés
Pour ne pas être en reste sur le buzz du jour, nous lançons un concours de légendage de photos. Les cinq meilleures propositions publiées gagnent un abonnement à vie à ce blog et toute notre estime.

CRIF : Conseil représentatif des institutions juives de France. Officine sioniste.
L' invité d'honneur de la soirée était Sarkozy, arrivé en compagnie des parents de Gilat Shalit, soldat franco-israélien des forces d'occupation israéliennes détenu pendant cinq ans dans la bande de Gaza, et libéré en échange de 477 prisonniers palestiniens.

Pour rappel, Salah Hamouri, simple civil franco-israélien libéré en décembre dernier, a été détenu sans jugement pendant sept ans dans les géôles israéliennes, ou croupissent des dizaines de prisonniers politiques, dont Aziz Dweik, le président du Parlement palestinien lui-même, et 26 autres parlementaires. Pendant sa détention, 11.000 Pales­ti­niens dont 350 enfants ont été arrêtés par les forces d'occupation, sans compter les centaines de civils palestiniens massacrés par les bombes de Tsahal.

Dans une soirée mondaine, entre belles personnes, on n'évoque pas les sujets fâcheux. Pas plus dans les colonnes des journaux chiens de garde (Slate, JDD, Figaro, Obs, etc) qui étalent le non-événement le lendemain, avec les mêmes photos et dans les mêmes termes, au fond, à quelques tournures près.

Au fil d'un discours d'une demi-heure, Sarkozy à lâché quelques phrases favorables à la "reprise des négociations" (sic) dans le conflit israélo-palestinien, et plaidé avec énergie pour durcir les sanctions internationales contre... l'Iran.

De sources concordantes (Slate, JDD, Figaro, Obs, etc.) Hollande aurait repris deux fois des moules.

===
par la plateforme des ONG pour la Palestine, 7 février 2012.



Samedi 11 février 2012 à la Bourse du Travail de Saint-Denis (93)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires modérés selon les obligations légales en vigueur