samedi 28 avril 2012

Interpellation des militants socialistes par Jo BRIANT


François Hollande s'est prononcé sur les étrangers en « situation irrégulière »… et vous, vous êtes d'accord ?


Au cours de l'émission « DES PAROLES ET DES ACTES » François Hollande a déclaré que les « Immigrés en situation irrégulière seraient expulsés ».

1ère remarque : Nous, les militants associatifs solidaires, nous ne qualifions pas les étrangers déboutés de leur demande d'asile ou de séjour d' « IRREGULIERS ». Les termes « irrégulier » et « clandestins » sont utilisés par Besson, Guéant, Sarkozy, pour les criminaliser. Pour nous ce sont des SANS PAPIERS. Je suis choqué par le fait que F. Hollande utilise un terme criminalisant.

2° remarque : On aurait pu espérer que F. Hollande explique que ces étrangers en situation « irrégulière » le sont devenus à cause de lois discriminatoires, profondément injustes, visant à débouter de leurs demandes d'asile ou de séjour le maximum d'hommes et de femmes. L'immense majorité ne sont pas venus « clandestinement » mais sont devenus « sans papiers » à cause d'une législation injuste.

3° remarque : On estime qu'il y a aujourd'hui au moins 500 000 étrangers devenus sans papiers,  donc en situation « irrégulière », condamnés à vivre cachés, à travailler au noir (200 000 travailleurs sans papiers), sans aucun droit, souvent sans hébergement fixe. Est-ce à dire qu'ils doivent être expulsés ? Si oui, il va falloir multiplier les charters, car le gouvernement Sarkozy n'arrive à expulser que 30 000 sans papiers chaque année.

Je suis écoeuré, oui, écoeuré, de voir que F .Hollande a fait sienne la posture de Sarkozy et de Marine Le Pen.
Je ne sais pas encore si je voterai le 6 mai. Si je vote, pour éviter la réélection de Sarkozy, je me boucherai le nez en votant pour Hollande.
Jo BRIANT 

[ Militant associatif émérite et antiraciste notoire, co-fondateur du Centre Inter-peuples de Grenoble - NDLR ]

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires modérés selon les obligations légales en vigueur