mardi 14 mai 2013

Barbier et Moyne-Bressand (UMP, Isère) écrivent au Procureur de Paris

JP Barbier
A. Moyne-Bressand











Deux députés de l' Isère, Jean-Pierre Barbier et Alain Moyne-Bressand, figurent parmi les 105 élus UMP qui contestent la mise en examen de Nicolas Sarkozy pour abus de faiblesse dans l’affaire Bettencourt. Dans une lettre collectivement adressée au procureur de Paris, ils endossent notamment les propos de leur collègue Guaino (député UMP des Yvelines) qui s'est laissé aller à commenter l'action du juge Jean-Michel Gentil en ces termes :


« Ce qu’a fait ce juge est extrêmement grave »  « Je conteste la façon dont il fait son travail, je la trouve indigne. Je le dis. Je trouve qu’il a déshonoré un homme, il a déshonoré les institutions, et il a aussi déshonoré la justice parce que tout ça a des conséquences dramatiques. »

:-:-:-:-:-:-:-:-:-:


Messieurs les députés Barbier & Moyne-Bressand

Le 6 Mai 2012, les électeurs isérois souverains ont sanctionné la façon dont Nicolas Sarkozy a présidé la France, ils l'ont trouvée indigne.  Ils trouvent qu'il a déshonoré le peuple français, il a aussi déshonoré la justice, et que tout ça a des conséquences dramatiques pour des millions de Français.

Pour nous, simples citoyens qui avons signifié à Monsieur Sarkozy un congé que l'on espère définitif, celui-ci est redevenu, ne vous déplaise, un justiciable comme les autres. Par la présente, je me fais donc l' écho des voeux simples de ce bas-peuple : que les élus que vous êtes retournent à leurs travaux parlementaires et laissent l'institution judiciaire libre de faire son travail.

JMB

-> La lettre intégrale des 105 députés UMP ICI

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires modérés selon les obligations légales en vigueur