mardi 18 juin 2013

NON à l'A51 !


RASSEMBLEMENT FESTIF ET RÉAPPROPRIATION VÉLORUTIONNAIRE DE L’AUTOROUTE A51


Un compte-rendu de la journée

par Georges.

Très belle manif samedi 15 juin, 600 personnes rassemblées au col du Fau au-dessus de Monestier de Clermont.  Beaucoup de jeunesse dans ce rassemblement avec ce slogan : " plus de pétrole ? faites marcher vos guiboles ".  Les plus courageux sont montés à vélo, les autres soit on pris le train ou les camions prévus pour ça.

Les organisateurs (collectif du Trièves) pensaient pouvoir négocier la descente sur Grenoble par l'autoroute (???)  Discussion et négociation de 14 h à 17 h. On tourne en rond autour du rond-point de la sortie de l'autoroute.
La gendarmerie avait bloqué l'entrée et la sortie de l'autoroute à Monestier (longue queue de voitures sur l'autoroute). Difficile de prendre une décision, certains s'en vont car nous devions partir à 14 h. Finalement après beaucoup de discussions, et la tenue d'une AG, a été voté la descente sur Grenoble par la route.













Des tas de terre et de branches ont été déposés sur la sortie de l'autoroute (décision de l'AG) juste devant les gendarmes qui serraient leurs boucliers et leur matraques.
Et voilà 400 vélos qui se lancent (doucement) dans la descente, c'était impressionnant.
Explication de notre action à tous les automobilistes arrêtés sur le bord de la route le temps de laisser passer le peloton (souvent étiré) de 400 vélos.
Tout le long, le parcours était sécurisé par la gendarmerie, génial nous avions toute la route pour nous.














Un mariage était bloqué sur la sortie après St-Martin-de-la Cluze; la mariée est sortie de sa voiture (à la demande générale) pour nous soutenir :)
Après 3 heures de descente, arrivée de la vélorution sur la Cours de Libération depuis Pont de Claix jusqu'à la rue des Alliés, les gens sortaient aux fenêtres de immeubles pour nous voir.
Puis direction le campus où nous attendaient la bière et la musique au local du Ptit vélo.






Journée géniale, tout le monde était ravi de cette action qui s'est déroulée dans une bonne ambiance :)

Texte et photos : Georges Veyet.

 :-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:

Un projet inutile et néfaste


Des autos et toujours plus de pollution !

Les habitants de Grenoble connaissent plus de 120 jours par an de qualité de l’air dégradée du fait d’une surabondance de véhicules motorisés. Les automobilistes perdent chaque année 154 heures dans les embouteillages. Dans ces conditions, vouloir rajouter des milliers de voitures dans la cuvette grenobloise est tout simplement meurtrier.

Des terres, des montagnes et des forêts menacées !

Cette autoroute a pour but de relier Grenoble à Sisteron. Elle traversera donc les campagnes et montagnes du Trièves, du Buëch, du Beaumont, du Champsaur, du Dévoluy et du Valgaudemar. Elle portera atteinte de façon irrémédiable aux terres agricoles et aux espaces naturels. 1 km d’autoroute = 10 ha de terres agricoles ou de forêts rayées de la carte.

A peine plus vite, beaucoup plus cher !

En raison du relief et de l’instabilité des terrains, la réalisation de cette autoroute nécessiterait des ouvrages pharaoniques et les travaux sont estimés aujourd’hui à 2,5 milliards d’euros, soit 27 millions d’euros au km.

Tout cela pour un gain de temps entre Grenoble et Sisteron de... 11 mn.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires modérés selon les obligations légales en vigueur