dimanche 28 septembre 2014

Intox bottoxée au journal Le Point




On pense ce que l'on veut des questionnaires et des sondages des magazines. L'homme de la rue haussera les épaules, ou les associera 99 fois sur cent à de l'intox. Parfois leurs questions fermées sont franchement risibles. Et certaines des réponses obtenues, telles les réponses à ce questionnaire du journal Le Point portant sur la presse française, impayables.  Le Point, vous savez, le canard qui balance confraternellement qu’une « camarilla trotsko-maoïste » (sic) entoure Mediapart...



A la question " Quel jugement portez-vous sur la presse française ? " 57,7% des "sondés" du "Point" (ndlr essentiellement ses lecteurs) soit 12.663 votants, ont répondu sans surprise : " Elle est trop politiquement orientée à gauche "

Les lecteurs de ce journal ultralibéral gavé de subventions publiques (4.800.000 € d'aides), sont libres de se regarder dans un miroir.

Les cliquodrômes d'opinion, abusivement intitulés sondages, sont étrangers aux méthodes statistiques les plus élémentaires. La collection statistique est réduite à sa plus simple expression (oui ou non). Ils n'offrent aucun autre élément exploitable (âge, profession, niveau d'études, habitudes de lecture dans le cas d'espèce, etc), et n'indiquent par conséquent aucune tendance digne d'être prise  en considération sérieusement. Seul l'effet performatif est recherché par ceux qui les manipulent. Ces questionnaires ne présentent donc aucun intérêt statistique.

On peut se demander qui sont les coeur de cible de l'intox en gros sabots du journal Le Point ? Sont-ce réellement ses lecteurs, ou les chiens de garde des médias de l'audiovisuel, qui la rebalanceront éventuellement dans le grand public lorsqu' ils ont 15 secondes à meubler ?

Les résultats de ce "sondage" en particulier indiquent néanmoins deux choses contradictoires, l'une plutôt rassûrante, l'autre assez inquiétante :

-  0,0001 % des français aiment venir se défouler sur le site du Point.

- Les Français ne lisent plus la presse.


Liens:
Chez ACRIMED : " C'est officiel, Le Point renonce aux aides à la presse "

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Commentaires modérés selon les obligations légales en vigueur